confrontation Index du Forum
 
 
 
confrontation Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerPortail Conf'FederationConnexion

[ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    confrontation Index du Forum -> UNIVERS D'AARKLASH -> Méandres des Ténèbres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Antiokus
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2014
Messages: 4 456
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Mer 6 Déc - 13:26 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

C'est rare d'avoir deux fluffs pour une troupe...


On fait quoi ?


On vote ?
_________________
"Je sucerai la moelle de tes os"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Déc - 13:26 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Antaress


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2014
Messages: 3 672
Localisation: Silly

MessagePosté le: Mer 6 Déc - 13:33 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

 Y a certainement moyen d'intégrer en partie le premier dans le second!
Juste en recadrant bien les termes pour que ça colle! Le paragraphe de Taze
décrit surtout la jeunesse achéronienne, alors que le texte du Général est une
description plus large! Enfin moi ça ne me semble pas forcément contradictoire...  Wink
_________________
Ainsi à l'aurore, avec joie, soudain je vis,
gisant sous l'arbre, le corps de mon ennemi!
Revenir en haut
SuperTAZE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 10 971
Localisation: 69 LYON

MessagePosté le: Mer 6 Déc - 13:34 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Ou on mixe les 2.
Un tel culte peut d'une part avoir ses racines dans la noblesse achéronienne & d'autre part recruter dans toutes les noblesses dépravées d'Aarklash. Wink
_________________
Rulemaster 3.28b.
Revenir en haut
Antiokus
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2014
Messages: 4 456
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Mer 6 Déc - 13:35 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Ok
_________________
"Je sucerai la moelle de tes os"
Revenir en haut
Général Kaliméro


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2015
Messages: 382
Localisation: Epinal

MessagePosté le: Mer 6 Déc - 18:52 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

à la lecture du BG de Taze, j'avais effectivement laissé la possibilité d'intégrer la noblesse achéronienne (début du 3e §).
Il doit être assez facile de faire un mix avec tout ça en insérant un paragraphe qui reprend le BG de Taze.

Je pourrai également faire une petite mise en situation des danseuses (relater un combat), mais ce sera nettement plus simple une fois que l'on saura de quoi elle sont capables et si elles disposent d'une capa spéciale ou pas.
Revenir en haut
Général Kaliméro


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2015
Messages: 382
Localisation: Epinal

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 19:04 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Proposition de fusion des deux BG :


Beaucoup de néophytes confondent les danseuses de Dhalilia avec les succubes. Toutes deux ont une apparence féminine, toutes deux ont fait de la séduction une arme mortelle et toutes deux servent les Ténèbres avec zèle et sans état d’âme. Ou quand elles en ont, ce n’est pas la leur.

Pour le reste, elles sont assez différentes. Les succubes  sont des démons qui adoptent une apparence séduisante pour mieux tromper et ensorceler les mortels. Les danseuses de Dhalilia sont des mortelles corrompues et devenues volontairement des servantes d’Achéron et de Dhalilia, la Reine-démon du vice. Ces dernières sont recrutées au sein des sociétés humaines. Cependant, le mode de recrutement diffère selon que vous soyez barhan ou achéronien.

Au sein des Ténèbres, l'immortalité, précieux trésor de la noblesse achéronienne, a aussi ses inconvénients. Une telle longévité force en effet les dynastes a de terribles complots pour monter dans une hiérarchie où la Mort ne vient chercher ni les plus anciens ni les plus puissants nobles. Pour ôter à son engeance toute prétention à la succession de ses titres et s'éviter de désagréables coups de dagues dans le dos, un pair va donc régulièrement envoyer un fils ou une fille dans l'un des nombreux ordres du clergé de la baronnie maudite.

L'opéra de Dhalilia est l'un d'entre eux, une sororité dédiée à l'adoration de la Reine-démone du vice et de la corruption. Or la corruption présente de nombreux visages. C’est sous les plus beaux atours qu’elle s’incarne chez les danseuses de Dhalilia. Soumises à une dévotion sans faille envers leur terrible déesse, ces damoiselles du plus haut lignage ont une âme corrompue au-delà de toute possibilité de rédemption. Les dons octroyés par leur sombre maîtresse leur permettent, sur le champ de bataille, de rivaliser avec les guerriers les plus endurcis.

La manière de rejoindre les rangs des adeptes de Dhalilia est fort différente quand on n’habite pas en Achéron. Nobles ou bourgeoises pour la plupart, les candidates pressenties sont au sommet de leur beauté, de leur vitalité et de leur pouvoir de séduction. Elles viennent de franchir l’apogée de leur vie et c’est désormais un lent déclin qui les attend. Elles ont encore quelques belles années à vivre devant elles, elles disposent d’un confort relatif mais rien n’y fait : elles ne voient que les fines rides qui se creusent lentement sur leur visage. Leur vanité est telle qu’elles ne supportent pas l’idée de perdre leur influence et leurs attraits et cherchent par tout moyen à donner l’illusion que le temps ne les affecte pas.

Détecter de tels profils est chose aisée pour les serviteurs des Ténèbres introduits dans la bonne société de Cadwallon, de Kallienne ou d’Arcavia. Ahsa Ruyar et Celenia de Teren dans la cité des voleurs, Gaspard de Rougepierre à Manilia ou le Diacre Valsarus à Carthag Fero excellent à cette tâche.

Il leur suffit d’inviter ces belles dames à quelques réunions, de leur proposer quelques produits « miracle » de rajeunissement à un prix exorbitant et de voir qui mord à l’hameçon... et de discerner qui est prêt à avaler la canne à pêche avec l’hameçon. Quand elles se rendent compte que le produit miracle n’a que des effets superficiels et qu’elles en veulent plus, il est temps de poser le piège. Elles sont alors conviées à un rendez-vous secret où elles feront progressivement connaissance avec le culte de Dhalilia, la belle Reine-démone.

Après quelques gentilles séances d’initiation sensuelle destinées à provoquer l’impatience et le désir d’en apprendre plus, elles assisteront à un sacrifice rituel. Oh, bien sûr, elles joueront les horrifiées dans un premier temps. Il faudra alors leur permettre d’accepter l’inacceptable en sauvant les apparences. La victime inconsciente sera décrite comme un assassin, un tortionnaire, un violeur, voire un collecteur d’impôts si cela ne suffit pas. Leur faire comprendre que leurs existences à elles comptent tellement plus que celle de ce parasite, ce nuisible qui ne mérite plus de vivre mais qui peut encore faire quelque chose de bien et prolonger la vie de personnes précieuses. L’idée fait alors son chemin et les réticences cèdent bientôt la place à la curiosité, au frisson de l’interdit et à l’anticipation de pénétrer dans un nouveau monde plein de promesses et de secrets. À l’issue du rituel, lorsqu’elles absorbent l’essence de vie de la victime et que les derniers lambeaux de culpabilité se dissolvent dans la volupté de l’instant et le plaisir de la jeunesse retrouvée, alors leur âme est irrémédiablement vouée aux Ténèbres, même si elles ne le savent pas encore. Et même si elles le savaient, la plupart poursuivraient néanmoins avec détermination vers les méandres obscurs entrevus. Ce que les autres considèrent comme une déchéance ou une descente aux Enfers est pour elles, au contraire, une ascension vers une autre vie et une jeunesse éternelle.

Les séances suivantes les enchaîneront progressivement à des rites de plus en plus pervers où seul compte l’assouvissement des désirs les plus inavouables. Et les sacrifices de plus en plus réguliers permettent de conserver une vigueur éclatante. Bien évidemment, l’origine des victimes n’est rapidement plus un questionnement. De toute manière, là aussi tout n’est que mensonge puisque ce sont souvent des serviteurs de la Lumière ou des innocents qui sont ainsi utilisés pour former les futures recrues des Ténèbres.

Lorsqu’il leur est proposé d’acquérir de nouveaux pouvoirs en échange de leur soumission à Dhalilia, de se passer des rituels et de drainer elle-même la vitalité de leurs proies, rares sont celles qui disposent encore de la volonté et de la lucidité nécessaires pour refuser. Et c’est préférable pour elles car celles qui refusent ne sont autorisées à quitter le cercle initiatique que pour mieux être éliminées en toute discrétion.

Au terme d’un ultime rituel, leur âme est offerte à la Reine-Démone qu’elles jurent de servir pour l’éternité et elles acquièrent le titre de danseuses de Dhalilia. Une paire de cornes achéroniennes viendra alors orner leur crâne et leurs canines se développeront, apanages de leur nouveau statut.

Elles seront ensuite formées au combat par leurs aînées au sein de l’Opéra. Disposant pour la plupart de la grâce de la noblesse et d’une pratique assidue de la danse, elles adoptent un style de combat qui leur est propre, basé sur une chorégraphie hypnotique destinée à brouiller les sens et la volonté de leurs proies. Leur beauté et leur science de la séduction ensorcelleront tout autant leurs adversaires. Bientôt, ceux-ci seront des pantins maladroits et désorientés, ne sachant s’il faut combattre ou étreindre ces lascives créatures. Les danseuses dévoileront alors leurs armes et attaqueront, blessant cruellement et neutralisant toute capacité offensive. Enfin, elles enlaceront leurs adversaires en une ultime danse qui enflammera les sens, puis goûteront sur leurs lèvres les dernières étincelles de vie de leurs victimes agonisantes en une extase partagée mais dont un seul camp sortira vivant.

Il est à noter que, lorsque les circonstances s’y prêtent, les servantes de Dhalilia n’hésitent pas à recueillir les dernières forces de leur victime par une experte fellation. De quoi mourir avec un sourire aux lèvres. L’expression « la petite mort » n’aura jamais été aussi appropriée qu’avec les danseuses de Dhalilia.
 

« Sophet Drahas – Mémoires d’Outre-tombeau, Tome III : De la Lumière aux Ténèbres. »
Revenir en haut
Antaress


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2014
Messages: 3 672
Localisation: Silly

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 19:27 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Pour moi c'est tout bon!  Okay


Quelle verve mon Général! A une lettre près j'aurais été discourtois, ou élogieux c'est selon!  Mr. Green
Tu devrais venir plus souvent nous abreuver de ta prose!  Wink
_________________
Ainsi à l'aurore, avec joie, soudain je vis,
gisant sous l'arbre, le corps de mon ennemi!
Revenir en haut
Général Kaliméro


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2015
Messages: 382
Localisation: Epinal

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 20:42 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Bizarrement, certains profils motivent plus ma... verve que d'autres !  Wink

Je serai certainement moins inspiré avec un profil d'orc ou de mid-nor même si j'ai bien aimé tes textes sur Manilia James et Demi-klû Smile .
Revenir en haut
Antaress


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2014
Messages: 3 672
Localisation: Silly

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 21:44 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

 Bah le texte de Manilia James je me suis juste inspiré de ce qu'avait 
déjà écrit Samko concernant les Trolls des Marais et j'ai rajouté un
chapitre! C'est vrai que certains fluffs me tentent moins mais c'est
parfois au petit bonheur la chance! Si la fig te plait et que tu as un
flash avec un leitmotiv, boum ça démarre au quart de tour... Enfin, je
fonctionne comme ça! Parfois quand tu veux forcer ça vient pas du tout!
 Mais c'est constructif qu'on soit plusieurs à écrire des petits bouts
de BG, ça nous laisse plus de liberté et le tout mixé est souvent très 
original! Si une seule personne devait tout devoir pondre ça déboucherait
certainement sur des redondances, pire sur des blocages! 
 Donc je suis à fond pour l'éclectisme, même si je n'en fais plus depuis 
ma jeunesse, parce que c'est dur l'éclectisme...  Mr. Green  (Les plus vieux comprendront!)
_________________
Ainsi à l'aurore, avec joie, soudain je vis,
gisant sous l'arbre, le corps de mon ennemi!
Revenir en haut
SuperTAZE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 10 971
Localisation: 69 LYON

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 22:14 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

J'aime bien ta fusion.
A un petit détail près. Je ne suis pas super fan des 2 premiers paragraphes. Ne serait-ce pas mieux en commençant à "Au sein des Ténèbres...." & en rajoutant après ta conclusion sur la petite mort une courte phrase pour faire le parallèle avec les succubes ?
_________________
Rulemaster 3.28b.
Revenir en haut
Général Kaliméro


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2015
Messages: 382
Localisation: Epinal

MessagePosté le: Sam 9 Déc - 10:22 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Aucun souci pour moi.
Fais comme tu le sens et on verra ensuite ce que ça donne.
Revenir en haut
SuperTAZE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 10 971
Localisation: 69 LYON

MessagePosté le: Dim 10 Déc - 00:53 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Ça donnerait ça. Seul le début est ôté, pour être fusionné avec ton dernier paragraphe.

-------------------

Au sein des Ténèbres, l'immortalité, précieux trésor de la noblesse achéronienne, a aussi ses inconvénients. Une telle longévité force en effet les dynastes a de terribles complots pour monter dans une hiérarchie où la Mort ne vient chercher ni les plus anciens ni les plus puissants nobles. Pour ôter à son engeance toute prétention à la succession de ses titres et s'éviter de désagréables coups de dagues dans le dos, un pair va donc régulièrement envoyer un fils ou une fille dans l'un des nombreux ordres du clergé de la baronnie maudite.

L'opéra de Dhalilia est l'un d'entre eux, une sororité dédiée à l'adoration de la Reine-démone du vice et de la corruption. Or la corruption présente de nombreux visages. C’est sous les plus beaux atours qu’elle s’incarne chez les danseuses de Dhalilia. Soumises à une dévotion sans faille envers leur terrible déesse, ces damoiselles du plus haut lignage ont une âme corrompue au-delà de toute possibilité de rédemption. Les dons octroyés par leur sombre maîtresse leur permettent, sur le champ de bataille, de rivaliser avec les guerriers les plus endurcis.

La manière de rejoindre les rangs des adeptes de Dhalilia est fort différente quand on n’habite pas en Achéron. Nobles ou bourgeoises pour la plupart, les candidates pressenties sont au sommet de leur beauté, de leur vitalité et de leur pouvoir de séduction. Elles viennent de franchir l’apogée de leur vie et c’est désormais un lent déclin qui les attend. Elles ont encore quelques belles années à vivre devant elles, elles disposent d’un confort relatif mais rien n’y fait : elles ne voient que les fines rides qui se creusent lentement sur leur visage. Leur vanité est telle qu’elles ne supportent pas l’idée de perdre leur influence et leurs attraits et cherchent par tout moyen à donner l’illusion que le temps ne les affecte pas.

Détecter de tels profils est chose aisée pour les serviteurs des Ténèbres introduits dans la bonne société de Cadwallon, de Kallienne ou d’Arcavia. Ahsa Ruyar et Celenia de Teren dans la cité des voleurs, Gaspard de Rougepierre à Manilia ou le Diacre Valsarus à Carthag Fero excellent à cette tâche.

Il leur suffit d’inviter ces belles dames à quelques réunions, de leur proposer quelques produits « miracle » de rajeunissement à un prix exorbitant et de voir qui mord à l’hameçon... et de discerner qui est prêt à avaler la canne à pêche avec l’hameçon. Quand elles se rendent compte que le produit miracle n’a que des effets superficiels et qu’elles en veulent plus, il est temps de poser le piège. Elles sont alors conviées à un rendez-vous secret où elles feront progressivement connaissance avec le culte de Dhalilia, la belle Reine-démone.

Après quelques gentilles séances d’initiation sensuelle destinées à provoquer l’impatience et le désir d’en apprendre plus, elles assisteront à un sacrifice rituel. Oh, bien sûr, elles joueront les horrifiées dans un premier temps. Il faudra alors leur permettre d’accepter l’inacceptable en sauvant les apparences. La victime inconsciente sera décrite comme un assassin, un tortionnaire, un violeur, voire un collecteur d’impôts si cela ne suffit pas. Leur faire comprendre que leurs existences à elles comptent tellement plus que celle de ce parasite, ce nuisible qui ne mérite plus de vivre mais qui peut encore faire quelque chose de bien et prolonger la vie de personnes précieuses. L’idée fait alors son chemin et les réticences cèdent bientôt la place à la curiosité, au frisson de l’interdit et à l’anticipation de pénétrer dans un nouveau monde plein de promesses et de secrets. À l’issue du rituel, lorsqu’elles absorbent l’essence de vie de la victime et que les derniers lambeaux de culpabilité se dissolvent dans la volupté de l’instant et le plaisir de la jeunesse retrouvée, alors leur âme est irrémédiablement vouée aux Ténèbres, même si elles ne le savent pas encore. Et même si elles le savaient, la plupart poursuivraient néanmoins avec détermination vers les méandres obscurs entrevus. Ce que les autres considèrent comme une déchéance ou une descente aux Enfers est pour elles, au contraire, une ascension vers une autre vie et une jeunesse éternelle.

Les séances suivantes les enchaîneront progressivement à des rites de plus en plus pervers où seul compte l’assouvissement des désirs les plus inavouables. Et les sacrifices de plus en plus réguliers permettent de conserver une vigueur éclatante. Bien évidemment, l’origine des victimes n’est rapidement plus un questionnement. De toute manière, là aussi tout n’est que mensonge puisque ce sont souvent des serviteurs de la Lumière ou des innocents qui sont ainsi utilisés pour former les futures recrues des Ténèbres.

Lorsqu’il leur est proposé d’acquérir de nouveaux pouvoirs en échange de leur soumission à Dhalilia, de se passer des rituels et de drainer elle-même la vitalité de leurs proies, rares sont celles qui disposent encore de la volonté et de la lucidité nécessaires pour refuser. Et c’est préférable pour elles car celles qui refusent ne sont autorisées à quitter le cercle initiatique que pour mieux être éliminées en toute discrétion.

Au terme d’un ultime rituel, leur âme est offerte à la Reine-Démone qu’elles jurent de servir pour l’éternité et elles acquièrent le titre de danseuses de Dhalilia. Une paire de cornes achéroniennes viendra alors orner leur crâne et leurs canines se développeront, apanages de leur nouveau statut.

Elles seront ensuite formées au combat par leurs aînées au sein de l’Opéra. Disposant pour la plupart de la grâce de la noblesse et d’une pratique assidue de la danse, elles adoptent un style de combat qui leur est propre, basé sur une chorégraphie hypnotique destinée à brouiller les sens et la volonté de leurs proies. Leur beauté et leur science de la séduction ensorcelleront tout autant leurs adversaires. Bientôt, ceux-ci seront des pantins maladroits et désorientés, ne sachant s’il faut combattre ou étreindre ces lascives créatures. Les danseuses dévoileront alors leurs armes et attaqueront, blessant cruellement et neutralisant toute capacité offensive. Enfin, elles enlaceront leurs adversaires en une ultime danse qui enflammera les sens, puis goûteront sur leurs lèvres les dernières étincelles de vie de leurs victimes agonisantes en une extase partagée mais dont un seul camp sortira vivant.

Il est à noter que, lorsque les circonstances s’y prêtent, les servantes de Dhalilia n’hésitent pas à recueillir les dernières forces de leur victime par une experte fellation. De quoi mourir avec un sourire aux lèvres. L’expression « la petite mort » n’aura jamais été aussi appropriée qu’avec les danseuses de Dhalilia. C'est pour cela que la croyance populaire les différencie peu des succubes, impression renforcée tant par leur apparence féminie & séductrice que par leur âme noire comme les Ténèbres, bien que les danseuses ne soient que des mortelles servant volontairement Achéron & Dhalilia.

« Sophet Drahas – Mémoires d’Outre-tombeau, Tome III : De la Lumière aux Ténèbres. »
_________________
Rulemaster 3.28b.
Revenir en haut
Général Kaliméro


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2015
Messages: 382
Localisation: Epinal

MessagePosté le: Dim 10 Déc - 13:53 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Cela me va très bien ainsi.
L'accroche du texte est mieux et la conclusion tout autant.  Okay Okay
Revenir en haut
Antaress


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2014
Messages: 3 672
Localisation: Silly

MessagePosté le: Dim 10 Déc - 14:01 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Je dis banco!  Okay
_________________
Ainsi à l'aurore, avec joie, soudain je vis,
gisant sous l'arbre, le corps de mon ennemi!
Revenir en haut
Antiokus
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2014
Messages: 4 456
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Dim 10 Déc - 16:10 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia. Répondre en citant

Okay
_________________
"Je sucerai la moelle de tes os"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:42 (2017)    Sujet du message: [ACH-CREA] Danseuses de Dhalilia.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    confrontation Index du Forum -> UNIVERS D'AARKLASH -> Méandres des Ténèbres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com