confrontation Index du Forum
 
 
 
confrontation Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerPortail Conf'FederationConnexion

Topic à livres
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    confrontation Index du Forum -> TAVERNE DU FORUM -> Discussions de comptoir
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fingo
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2012
Messages: 11 054
Localisation: Angoulême

MessagePosté le: Mer 15 Juil - 08:54 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Si vous voulez prendre du plaisir à cracher sur les prophètes de malheurs ou si au contraire vous vous intéressez aux dernières projections scientifiques et que vous vous sentez capables d'encaisser le choc, je vous conseille de lire "Comment tout peut s'effondrer" de Pablo Servigne et Raphaël Stevens.

Je savais qu'on était dans la merde mais je ne pensais pas que c'était à ce point ni que les délais étaient aussi serrés. Mr. Green

Alors faut-il faire s'effondrer le système tout de suite pour limiter au maximum les émissions en tout genre et ainsi empêcher que les conséquences soient apocalyptiques ? ou peut-on parier sur un ralentissement raisonnable aboutissant à un effondrement par à-coups qui laissera une chance à l'humanité ?

C'est la question que je me pose à la sortie de cette lecture. Neutral
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Juil - 08:54 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Atticus
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2014
Messages: 1 693
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mer 15 Juil - 18:01 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Crois dans le progrès -et l'erreur- scientifique !

Depuis la première révolution industrielle, de nombreux prophètes ont annoncé que le développement allait mener à la ruine. Ça va de l'académie des sciences qui publie dans les années 1850 un communiqué selon lequel le train est mauvais pour la santé en raison du brutal changement de pression et de température que le corps humain ne peut supporter, aux projections des économistes expliquant que la civilisation industrielle est condamnée en 1950 pour faute de fin des réserves de charbon, puis en 2000 faute de pétrole, et on commence même à en avoir qui prédisent la pénurie d'uranium, etc.
L'Histoire des Sciences est un domaine passionnant pour cela.

Il y a encore beaucoup d'arrêts de métro à construire, et l'un d'eux finira bien par nous sortir un moteur à hydrogène qui existe depuis 1799 et permettra de rouler à l'eau ! ;-)

Moi je reste confiant.

Puisqu'il faut un conseil de lecture et sur un thème vaguement relié, je vous conseille le roman "Pourquoi j'ai mangé mon père" qui illustre de manière élégante les relations entre progressistes et réfractaires qui ont toujours existées.
_________________
Pour que les "Durs à Cuire" gagnent "Immunité/Feu" !!!
Revenir en haut
fingo
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2012
Messages: 11 054
Localisation: Angoulême

MessagePosté le: Mer 15 Juil - 19:03 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Hum...

Plus progressiste que moi tu meures. Mais je crois que le moteur du progrès... c'est, du moins en partie, la science, la vraie, pas celle qui se raconte des histoires.

J'exècre à peu près toutes les croyances, comme celle qui prétend que quoi qu'il arrive, on va s'en sortir. Je ne crois pas en effet que le monde soit programmé pour que l'espèce humaine atteigne quelque but que ce soit (ni quelque apocalypse que ce soit d'ailleurs). Je crois dans le travail des scientifiques indépendants, en la théorie des systèmes complexes, en la climatologie et à vrai dire, je crois dans les sciences qui ont un pouvoir de prédiction, et bizarrement, je me méfie lourdement de ceux qui se trompent systématiquement.

Par exemple, les prévisions du modèle utilisé par le club de Rome se sont révélées globalement justes, celles des climatologues aussi, et les publications sont de plus en plus alarmistes.

A contrario, ceux qui nous racontaient que les réacteurs nucléaire de nouvelle génération type EPR serait une voie d'avenir se sont LOURDEMENT, mais alors très lourdement trompés. Ceux qui nous ont raconté que se préoccuper des limites énergétiques était une ânerie se sont trompés, ceux qui nous racontaient que la croissance allait finir par revenir se sont trompés (et continuent benoîtement à croire à leur chimère). Il y a même des génies qui croient qu'un bon modèle, à généraliser, est celui d'une économie exportatrice ultra compétitive, sans à aucun moment se demander comment il serait possible que toutes les balances commerciales du monde soient positives, ou si, par hasard, un tel idéal ne revient pas à créer les conditions parfaites pour la guerre généralisée (sans parler de la vaste blague que constitue le modèle soit-disant compétitif en question qui asservit l'Europe de l'est pour fabriquer ses pièces à bas coûts dans des conditions sociales délabrées).

Et ceux de l'académie des sciences qui expliquaient que le train serait mauvais pour la santé ne sont pas les scientifiques indépendants d'aujourd'hui, non. D'ailleurs, si tu veux parler d'académie française, c'est la seule académie des sciences au monde aujourd'hui a encore débattre de l'origine anthropique du réchauffement climatique, c'est dire si ces gens sont des lanternes.

Entre les scientifiques indépendants qui mettent en garde sur la base de travaux corroborés par les faits et des lobbyistes qui défendent une fuite en avant sur la base de la seule croyance dans ce qu'ils considèrent comme étant le progrès, j'ai choisit mon camp, et je ne compte pas laisser mon avenir dans les mains de la brillante brochette de crétins qui mènent le monde à l'abîme depuis des dizaines d'années et qui non content de tout gâcher donnent des leçons de morale à la terre entière.

Parce que ce qui nous conduit tout droit à la bougie, ce ne sont pas ceux qui mettent en garde contre les excès de notre société, mais bien plutôt ceux qui préparent activement son effondrement, le sourire aux lèvres et les dents au parquet.
Revenir en haut
the_red_eye
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2012
Messages: 403
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Jeu 16 Juil - 18:25 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Flipper sur la plage c'est un choix, mais on peut aussi se divertir. Je vous conseille l'éveil du leviathan de James S. A. COREY, de la très bonne SF, mode space opéra, ça vaut pas Hyperion et la chute d'Hypérion mais c'est très bien.
Revenir en haut
fingo
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2012
Messages: 11 054
Localisation: Angoulême

MessagePosté le: Jeu 16 Juil - 19:00 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Ah oui, j'avais oublié que pour vous c'est les vacances. Désolé.  Mr. Green
Revenir en haut
Samko
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2013
Messages: 5 172
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 16 Juil - 22:25 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Fait pas genre monsieur le prof. Mort de Rire
_________________
Dans la vie, il y a deux types de personnes : ceux qui savent extrapoler à partir de données incomplètes
Revenir en haut
fingo
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2012
Messages: 11 054
Localisation: Angoulême

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 03:26 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Bah je dois rendre un mémoire qui traîne depuis deux ans et là j'ai vraiment épuisé mes derniers crédits moraux auprès de mon prof donc je suis pas du tout en vacances en fait.

Pourquoi y a si peu de candidats au poste de prof si c'est tant une planque que ça ?
Revenir en haut
SuperTAZE
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 10 405
Localisation: 69 LYON

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 03:31 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Des avantages il y en a, il ne faut pas dire le contraire. Mais planque, non, le terme n'est pas justifié. Du moins pas si tu as une conscience & que tu veux faire le boulot proprement. Parce que, dans le cas contraire, ça peut en devenir une... Sad
_________________
Rulemaster 3.28b.
Revenir en haut
Samko
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2013
Messages: 5 172
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 07:30 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Qui parle de planque ? C'est juste qu'en terme de nombre de jours de congé, les prof sont plutôt bien pourvus. Wink
_________________
Dans la vie, il y a deux types de personnes : ceux qui savent extrapoler à partir de données incomplètes
Revenir en haut
fingo
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2012
Messages: 11 054
Localisation: Angoulême

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 09:11 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

ça dépend comment tu comptes. Moi je compte 2 heures de boulots pour 1 heure de cours, donc mes 18 heures/semaine c'est 54 en fait, soit plus de 55% de plus que 35 heures. Donc si je compte ce différentiel en RTT ça donne quoi ? Enfin, si j'ajoute toutes les réunions annexes, que la plupart des employés font pendant leurs heures de boulot et que je les compte encore en RTT ça fait combien ?

On a 16 semaines de vacances, soit 80 jours de semaine au lieu des 25/30 jours usuels hors RTT.
55% de 38 semaines de travail (190 jours ouvrés) font 114 jours de boulot de différence. Et là je compte pas les réunions diverses et variées. En vérité pendant les vacances, c'est là que tu t'évites de faire 54 heures par semaine en préparant tes cours, donc sur les 16 semaines, tu ne prends certainement pas 16 semaines de vacances, tu bosse au très grand minimum la moitié.

Après c'est certain qu'il y a des branleurs qui recrachent un cours de bouquin texto, piquent leurs sujets dans un autre bouquin (ou le même), corrigent leurs copies à la truelle et arrivent les mains dans les poches en cours. Ça s'appelle des gros bâtards et y en a dans toutes les branches, souvent les plus hautes d'ailleurs. Mr. Green
Revenir en haut
SuperTAZE
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 10 405
Localisation: 69 LYON

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 10:45 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

2H de boulot par heure de cours, c'est valable quand tu débutes. Mais il faut admettre que, rapidement, surtout en maths & en collège tu divises facilement ça par 2. Après ça se module en fonction de ce que tu choisis comme rythme d'interro (& donc de volume de correction) & d'individualisation, & que les matières ne sont à ce niveau là pas égales du tout (même en collège, la correction d'une copie de français ou d'histoire représente presque 3 fois plus de taff que son équivalent en maths).

Objectivement, quand j'ai commencé on a fait un compte approximatif d'heures travaillées à l'année avec mon cousin qui débutait dans l'ingénierie informatique. C'était marrant car on était tombé sur un salaire net horaire quasi identique (à la 3ème décimale près), mais il avait tout de même un bien meilleur revenu car sa charge de travail était clairement plus lourde (les semaines à 60H avec 5 semaines de congés & 1 de RTT, ça pèse sur une année).
_________________
Rulemaster 3.28b.
Revenir en haut
Eledorn


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2012
Messages: 858
Localisation: La Rochelle

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 11:07 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Oui, ça dépend des matières
Pour la SVT, c'est tout le temps que tu as 2H de boulot par heure de cours, même les années suivantes.
Enfin, si tu es sérieux.
Il y a toujours un nouveau truc qui arrive sur une des thématiques qui fait que tu peux bosser sur du concret ou de l'actualité, plutôt que sortir le document tout pourri du manuel (qui d'ailleurs sont très mal foutu).
Et c'est ça qui fait la différence majeure entre apprendre une vieille science poussiéreuse, ou un truc dynamique, où les gamins comprennent qu'ils font partie d'une dynamique en évolution, quelque-chose de concret qui les concerne !

De plus, le volume de copies est important et demande du temps
Pour le lycée, les classes de secondes ne sont que des TP d'1h30, du coup, presque tous sont à évaluer (par compétences ou par note, mais ça demande du temps). Puis viennent les classes à Bac, avec des épreuves de Restitution Organisées de Compétences, les mini redac ... c'est long.
Au collège, s'il n'y a pas tout ça, c'est le nombre de classe qui contrebalance : pour 18h, on tourne à 12 classes en moyenne... en fonction du type de bahut, tu tourne entre 280-360 copies ... et souvent les interros sont plus ou moins groupées ...

Après du coup les "vacances" qu'on a ... c'est plutôt du travail à la maison, et là on arrive à se caler sur les autres profession si on compte les semaines où on ne fait "rien" (pour peu qu'on groupe le travail à abattre).
Mais bon, personnellement, je vois comme un avantage le fait d'être chez moi, avoir mes horaires pour taffer, me prendre un café quand je veux, me mettre del a musique, faire des breaks quand je le sens, plutôt qu'être au bureau !

Mon frangin en ingenierie et mecanique appliquée fait 2 fois mon salaire, mais il n'a pas de vie à côté. Pour le moment ça ne le dérange pas, mais il reconnait lui même qu'il n'a pas d'a côté et que son boulot le passionne ... mais d'après lui, c'est pas dit que ça soit tjrs le cas !
D'un autre côté, il ne troquerait jamais ses heures de fous et le peu de vacances qu'il a, contre se retrouver face à des gamins qui ne respecteront pas son "statut" et remettront en cause sa "légitimité" en tant qu'enseignant d'une matière qui le passionne (ses mots). Ça fait partie du taff, et créer un relationnel de confiance prend du temps, mais fait partie des enrichissements du truc....

Bon j'vais pas épiloguer, c'était pour ajouter une pierre au bazar !
_________________
Mon blog : http://croiseechimeres.blogspot.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
fingo
Fin stratège

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2012
Messages: 11 054
Localisation: Angoulême

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 11:16 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

C'est vrai Taz, mais je pense que ce n'est plus valable au point de descendre à 1/1.

D'une part, l'aspect individualisation est bien plus marqué qu'avant et pour ça le rodage aide mais vu que chaque élève est différent et que chaque classe est différente, t'as un gros taf de préparation si tu veux faire sentir à chaque élève que tu fais tout pour l'aider. De fait, il y avait exactement 0 approche personnalisée quand j'étais élève au collège ou au lycée et je crois qu'effectivement sans cela et en corrigeant les copies en mode ordinateur, j'aurais été un prof à l'ancienne j'arrivais sans soucis les mains dans les poches. Mais heureusement le métier a changé dans le bon sens à ce niveau.

Typiquement, la correction des copies me prend minimum dix minutes par copie pour une évaluation d'une heure, ce qui fait déjà minimum 5h, en général 6 bonnes heures pour une heure passée en classe. J'ai conscience que c'est compressible avec l'expérience mais pas à l'ancienne à base de 3 ou 4 minutes par copie (parfois 2...). On te demande de ne pas évaluer uniquement une réponse ou la justesse d'un raisonnement mais carrément tout ce que tu peux tirer de la production de l'élève, et ça c'est plutôt fin comme travail, pas moins à mon avis qu'une correction d'HG. Ensuite je blinde mes copies de commentaires pour expliquer à chaque élève ce qui est bon, ce qui est pertinent, les défauts de rédaction, les erreurs de logique ou le mettre sur la piste de ce qu'il doit revoir dans son cours.

Pour ce qui concerne les cours, je les tape moi-même sous LaTeX en faisant des cours à trous des animations geogebra à consulter en ligne, trois niveaux d'entrée dans le cours à choisir par chaque élève selon ce dont il se sent capable, tout ça c'est un énorme boulot. L'année qui vient je sais pas comment fonctionne le stage mais si j'ai une classe à part entière j'aimerai prendre 0,5 heure par semaine pour animer un fil de discutions autour de l'actualité scientifique, encore du taf.

Cette année j'étais certes en mi-temps mais j'ai clairement fait plus que 2H de taf à la maison  pour 1H de cours, et même avec le rodage je me vois mal descendre en dessous de 1h30 compte tenu du cahier des charges moderne du prof de maths : les nouvelles technos mettent à notre disposition une foule d'outils qui font qu'on a toujours des trucs à faire si on veut s'en donner la peine, et que du coup on a pas de vraie raison de se dire qu'on a moins de taf qu'un prof d'HG (ce qui était totalement vrai avant ceci dit).

Mais j'avoue que je suis dans la phase angélique et hyper enthousiaste des débuts. On en reparlera dans trois mois, quand je serai déjà surblasé et que je postulerai à Trollune pour quitter l'EN. Mr. Green
Revenir en haut
SuperTAZE
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 10 405
Localisation: 69 LYON

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 11:43 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

C'est sûr que si tu fais des cours consultables en ligne, ça va te prendre des plombes.
En vrai, dans 4 ans, tu iras faire des cours d'algèbre avec un squelette de progression & sans même "préparer" par écrit des problèmes que tu seras capable de pisser en live au tableau en fonction de la progression réelle de tes groupes-classes. Mort de Rire

Ceci dit je rejoins Eledorn, la masse de travail & la façon de préparer ses cours change considérablement d'une matière à l'autre. Parce que bon, du Pythagore, quand tu as refais ton cours 5 fois dans les 3 premières années, avec un cerveau normal il risque de ne pas trop bouger plus tard. Ce qui va varier ce sont les données brutes des exercices, mais sur le fond ce sera globalement la même chose.
_________________
Rulemaster 3.28b.
Revenir en haut
Eledorn


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2012
Messages: 858
Localisation: La Rochelle

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 12:28 (2015)    Sujet du message: Topic à livres Répondre en citant

Bah, tu vois Fingo, [je rebondis sur ta petite phrase finale, qui est de l'humour, je n'ai saisi Wink ] je suis aussi "jeune prof", dans le sens où je n'ai que 4 ans d'ancienneté.
Fac avec parcours complexe et travail en alternance dans plusieurs laboratoires en parallèles de mes cursus, master prépa-capes svt, concours, catapulté stagiaire en lycée, à temps plein, 18h, sur un poste non prévu pour stagiaire, donc classe à Bac !
J'ai aimé, mais ça a été dur ... Puis ZEP trash, argenteuil, une des pires du val d'oise (je sais que Bondi, c'est pire, ou les mureaux de St germain, mais la Dalle d'argenteuil, c'est bien trash) ... Je suis arrivé avec toutes mes idées de lycées, et là je me retrouve face à un public qui déteste la svt (collègue, 37 ds le même bahut, fin de carrière, prend tous les 6eme, et dicte ses cours sans autoriser une prise de parole), ils confondent une poule et un pigeon, et les parents s'opposent à une sortie terrain en forêt, parce que, je cite "il y a des clochard qui pourraient les violer et des renards qui vont les manger" ... O_o.
Au bout d'un trimestre, mes beaux powerpoint, bien animés, mes animations flash chiader, pour le lycée, aux oubliettes ! Travail limite en freestyle à partir des gosses.
Alors, du coup, aucun cours ne se ressemble, aucune classe n'est pareille, à part que j’atteins les objectif du BO.
J'ai du réapprendre mon taff, et utiliser tout outil pédagogique différemment ... a des années lumières de mon année de stage et de ce que j'ai apris en prépa ...
Mais j'ai kiffé ! Vraiment ..... et sans me vanter, j'étais bon ! La prépa de mes cours est devenue plus light, mais a coté, ça m'a donné le temps de lancer des projets interdisciplinaires de remobilisation, d'ouverture culturelle, et de faire plein de choses avec ces gosses !
J'avais peur d'être dégouté du système qui vise à foutre les gosses dans des cases, où nous donnent pas les moyens de faire ce qu'on veut ...
Alors je suis dégouté du système, mais j'ai plus confiance en "nous" (prof) et en les gosses et les ressources qu'on peut mettre en oeuvre !

Là j'ai eu ma mut contre toute attente (je commençais à capitaliser les points pour dans 5-6 ans à la base).
Retour au lycée ! là ça va pas être la même danse qu'au collège : retour aux putains de cours carrés, ultras approfondis et chiader, avec la prépa de leur exam fnal etc.
Plaisant aussi, y a un challenge disciplinaire là ! Je ferais plus "Fred et Jamie" ...

Mais en  temps de travail, ça changera rien ^^ ! BOULOOOOOOOOOOOOT !!

On a un beau métier, pas simple, souvent mal reconnu, (parfois même par les nôtres), mais il est beau !
Et c'est grâce à des gens comme toi (oserai je dire "nous" sans passer pour un megalo) qui aiment ce qu'ils font, et désirent le faire bien, que les mentalités changent peu à ... bon, ok, à très peu. Mais quand même !

(et ça vous vient d'un mec qui part du principe que l'Homme est une aberration totale qui n'a pas sa place sur Terre, qu'on bousille tout, et que la science en parangon de l'avenir est en vérité gangrénée par tous les lobbys politicaux-economicaux-militaires (ce qui revient à tourner en rond) ... Wink )
_________________
Mon blog : http://croiseechimeres.blogspot.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:47 (2017)    Sujet du message: Topic à livres

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    confrontation Index du Forum -> TAVERNE DU FORUM -> Discussions de comptoir Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com